Comment diminuer les emballages lors de vos courses alimentaires, sans vous compliquer la vie!

« Mais il me manquait du temps, du courage et des ressources »

Il y a quelques années, j’ai été impressionnée par la volonté sans limites dont faisait preuve Béa Johnson, mère du mouvement “Zéro-déchet”, pour supprimer complètement ses déchets.

Après avoir lu son livre, je me suis mise à suivre ses conseils, mais il me manquait du temps, du courage et des ressources pour aller jusqu’au bout de la démarche. J’y suis donc allée pas à pas, en me disant que chaque petite avancée serait déjà une victoire. 

Je vais donc vous livrer quelques tactiques faciles à mettre en oeuvre, qui pourront je l’espère aider la plupart d’entre vous. Et souvenez-vous, chaque geste, si petit soit-il, compte ! 

Avant d’aller faire ses courses

Quelques petites actions préparatoires vous permettront de limiter d’autant plus l’utilisation d’emballages lors de vos courses: 

« Réutiliser les sachets krafts »

S’il vous reste des sacs krafts ou plastiques ayant servi précédemment pour emballer vos légumes ou le pain, ne les jetez pas, et mettez les dans votre sac de courses : ils pourront resservir.

« Garder quelques bocaux en verre »

Personnellement je n’ai pas acheté beaucoup de contenants pour le stockage des produits secs en vrac mais je garde quelques bocaux en verre de différentes tailles issus des pots de confiture, sauces, conserves etc… Ils me servent pour stocker pâtes, riz, lentilles, céréales…bref tout ce que je peux acheter en vrac. Je réutilise aussi les boites de poudre de lait infantile, qui sont très pratiques pour stocker de plus gros volumes.

« Acheter ou fabriquer des sacs à vrac réutilisables »

Pour diminuer au maximum mon utilisation d’emballages jetables, j’ai au fur et à mesure investi dans quelques sacs à vrac en tissu de différentes tailles. Trois sacs à vrac utilisés chaque semaine permettent d’économiser 1kg d’emballages par an : pas mal ! On en trouve généralement dans les magasins bio ou de vrac (autour de 2€ l’unité), et sur de nombreux sites internet. En voici deux exemples : 

  • Mon coup de coeur : la marque Kufu : non seulement leurs pochettes sont jolies, mais surtout elles sont faites à partir de tissus réutilisés, donc avec un impact sur l’environnement proche de zéro lors de leur production. Leur fabrication artisanale et en France justifie un prix un peu plus élevé (20€ les 3 pochettes).
  • Et si vous préférez commencer avec un petit budget, vous pourrez trouver par exempe sur le site Greenweez plusieurs types de sachets en tissu réutilisables  (lot de 5 sacs à 4€)
Un échantillon de mes sacs à vrac. Le grand filet est très pratique pour les légumes, les autres sont parfaits pour les aliments secs.

« Ranger quelques boites de conservation dans son sac de courses »

La cerise sur le gâteau : si jamais vous pensez à mettre dans votre sac de courses quelques boites de conservation (pour les remplir chez les petits commerçants ou au rayon à la coupe) vous serez proches du niveau ultime du zéro-déchet ! Personnellement je garde aussi les contenants de lessive que je peux réutiliser pour la lessive en vrac (lorsqu’elle est disponible en magasin, ce qui est encore relativement rare)

Pendant les courses

« On peut économiser à minima 3kg d’emballages par an et par personne, soit à peu près votre poids de naissance. C’est déjà un bon début, non? « 

L’idée de cet article est de ne pas vous forcer à changer drastiquement vos habitudes d’achat en vous menant au burn-out écologique, mais plutôt de trouver les petits gestes qui permettront petit à petit d’améliorer votre impact. Revenir des courses avec zéro emballage est encore aujourd’hui assez compliqué, néanmoins il est possible de limiter la casse : 

« Commencer ses courses par le rayon vrac »

La plupart des magasins alimentaires proposent désormais un rayon vrac, plus ou moins fourni. Mon réflexe est de toujours commencer mes courses par ce rayon, pour y prendre tout ce dont j’ai besoin et qui est disponible : ce seront facilement deux ou trois emballages de gagnés à minima ! 

Pour ceux qui ont une épicerie en vrac près de chez eux et le temps d’y passer, cela peut valoir la peine de se ravitailler à l’occasion en produits que l’on trouve plus rarement sans emballage dans les magasins alimentaires généralistes, comme les produits ménagers ou cosmétiques, le savon, les épices etc…Mais une fois de plus, ne culpabilisez pas et ne vous découragez pas si vous ne faites pas de détour par ces échoppes, chacun apporte sa contribution selon ses possibilités.

« Privilégier les fruits et légumes en vrac et (ré)utiliser ses propres sachets »

Au rayon fruits et légumes, je privilégie les produits proposés en vrac. Et – spéciale dédicace à mon homme qui me voit horrifiée à chaque fois qu’il rapporte des bananes mises dans un papier kraft tout neuf – certains fruits ou légumes n’ont pas vraiment besoin d’être empaquetés, même dans un sac kraft. Pareil pour les fruits ou légumes que vous achetez à l’unité : votre petit citron ou poivron se sentira tout seul perdu dans son grand sac en papier….

De même, au marché ou chez le primeur, essayez de proposer le plus souvent possible au commerçant vos propres sacs à vrac ou anciens sachets krafts.

« Apporter ses propres contenants pour la viande, le poisson, le fromage, le traiteur »

Cela demande un peu plus de logistique et d’organisation, mais le jeu en vaut la chandelle. Au supermarché, si vous avez la chance de trouver un stand “à la coupe”, foncez-y et demandez au gentil vendeur de mettre votre tranche de comté dans votre propre contenant que vous avez apporté. N’ayez pas peur de passer pour un illuminé, de plus en plus d’enseignes ont sensibilisé leurs équipes sur ce point. Même chose au marché et dans les commerces de proximité, n’hésitez pas à proposer votre propre boîte hermétique avant que le cellophane ne soit dégainé.

« Privilégier les yaourts et desserts sans suremballage ou dans des gros contenants »

Les yaourts sont encore ma bête noire et je n’ai à ce jour pas trouvé de stratégie efficace pour éviter la prolifération des pots de yaourts vides… J’ai pendant un temps fait mes yaourts moi-même, mais pour le lait que j’utilisais dans la préparation, je ne trouvais pas de bouteille consignée ou plus écologique que le traditionnel plastique. Aussi, l’ajout d’une besogne en plus dans mon quotidien n’étant pas compensée par un meilleur bilan écologique, j’ai revendu ma yaourtière. 

En revanche pour me donner meilleure conscience je fais un truc bête : au lieu d’acheter le pack de douze yaourts natures qui tient grâce à une belle robe cartonnée qui finira illico dans ma poubelle, j’achète trois  lots de quatre yaourts (ou des gros pots de 500g) qui, eux, n’ont pas de suremballage carton. J’y perds quelques centimes, mais j’évite environ 1/2kg d’emballages par an et par personne…Et quand il n’y a plus de yaourts sans suremballage disponible, alors j’achète le pot en vrac de mousse au chocolat 🙂

« Réduire les bouteilles de jus de fruits en préparant de temps en temps du jus frais »

Nous sommes à la maison de gros consommateurs de jus de fruits, ce qui génère malheureusement beaucoup d’emballages… Comme nous n’avons pas le temps de préparer chaque matin un jus frais, notre compromis est de faire du jus de fruits fait maison le week-end. Ce qui fait à peu près 1/2kg de briques en moins par an et par personne : c’est déjà ça de gagné !

Au final, avec ces cinq gestes, on peut économiser à minima 3kg d’emballages par an et par personne, soit à peu près votre poids de naissance. C’est déjà un bon début, non? 

Le vrac à portée de clic

« Livraison à domicile à vélo »

Pour nous faciliter encore plus la vie, de plus en plus de solutions en ligne de vente de produits en vrac se développent.

J’ai par exemple testé une belle initiative : L’Intendance, qui propose la livraison à domicile (à vélo ou scooter électrique) de produits en vrac (avec emballages kraft ou consignés), et souvent bio. Le service est hyper pratique et bien organisé. A noter que leur offre de produits (alimentaire sec, produits d’entretiens et cosmétiques), qui couvre déjà bien les basiques, va s’étoffer au fur et à mesure, et ils comptent prochainement agrandir leur zone de livraison. A suivre!

Ma livraison de l’Intendance

Par ailleurs, de plus en plus de Drives de produits en vrac (commande en ligne et retrait des courses en magasin) fleurissent autour des grandes agglomérations. Je n’en ai pas testé, mais n’hésitez pas à donner vos retours d’expériences sur ce service!

Pour aller plus loin sur ce sujet, je vous fournirai très prochainement une liste des initiatives vrac/zéro emballage existantes.

Bravo ! Et votez pour les prochains articles

Pour conclure, bravo! Car chaque action que vous faites déjà ou que vous allez faire permettra probablement d’épargner la production de plusieurs kilos d’emballages plastiques ou papier ! (selon mes calculs près de 10kg par an pour mon foyer grâce aux gestes précédemment cités)

Même si certaines de ces solutions vous sont peut-être déjà familières, n’hésitez pas à en parler à votre partenaire, vos parents, vos enfants et vos proches, car elles ne sont peut-être pas toutes connues d’eux !

Cet article vous a t-il aidé? Avez-vous des suggestions à faire ou des astuces ou bons plans à partager? Quel thème souhaitez-vous pour votre prochain article? N’hésitez pas à répondre au questionnaire, qui m’aidera à adapter le contenu de mes articles à vos besoins. 

A très bientôt!

NB :  je tiens à préciser que j’ai choisi de mentionner quelques liens et noms d’entreprise car je les trouve pertinents, mais je ne suis en aucun cas rémunérée pour cela et cet article reste à titre personnel.

4 commentaires sur « Comment diminuer les emballages lors de vos courses alimentaires, sans vous compliquer la vie! »

  1. Merci Mélo ! Je rentre dans cette catégorie de maman active et aimerait vraiment contribuer un peu plus à mon niveau. Ce sont des conseils très utiles !!

    J'aime

Répondre à laplumedelapassion Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :